Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE BLOG DES ÉLÈVES DU SEM

LE BLOG DES ÉLÈVES DU SEM

Un blog fait POUR et PAR les élèves du SEM


Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)

Publié par Laurent Hickel sur 7 Février 2019, 13:56pm

Catégories : #Zoom élèves

Coup de cœur en Australie

Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)

L’année dernière, du mois de janvier au mois de juillet Pierre-Maxime Anselm est allé passer six mois à l’étranger. Il nous a raconté cette aventure hors du commun qui a été très marquante pour lui. Il a découvert Port Macquarie une ville côtière de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie. Il a débarqué au mois de janvier, alors qu’ils étaient là-bas en plein été, dans un endroit aux paysages idylliques. A l’heure où le Séminaire de Jeunes de Walbourg s’ouvre à l’international avec l’association AFS (https://afs.fr/) le blog des élèves a choisi de donner la parole à un élève qui a vécu l’expérience de l’immersion en terre étrangère.

 

Comment t’es venue l’idée de ce voyage à l’étranger ?

L’association JEV* est venue parler au lycée de la possibilité de faire un voyage à l’étranger. Après, avec mes parents on en a parlé et on a contacté l’association. Au début je devais partir trois mois mais l’organisatrice m’a dit que c’était plus sympa de partir six mois.

Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)

Comment t’es-tu décidé pour l’Australie ?

C’est l’organisatrice qui m’a incité à choisir cette destination. On peut aller dans tous les pays du monde mais elle m’a conseillé l’Australie notamment pour la diversité de ses paysages et parce que de nombreux élèves y étaient allés avec à chaque fois de très bons retours.

Dans quel état d’esprit étais-tu en arrivant ?

Je n’étais pas inquiet mais excité de découvrir un nouveau pays à l’autre bout du monde. Après en arrivant j’étais perdu parce que je ne savais pas vraiment m’exprimer en anglais à part les bases comme bonjour et merci. Au fur et à mesure quand on est immergé, on est dépendant et on s’ouvre au gens. Il n’y a qu’un moyen de parler la langue c’est de s’ouvrir. Comme il n’y avait pas de français autour de moi je n’avais pas le choix.

Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)
Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)

Ou étais-tu logé ?

J’étais dans une famille d’accueil constituée d’une mère qui avait la trentaine, de sa fille qui était âgée de 9 ans ainsi que du grand père.

Était-ce facile de t’intégrer au niveau scolaire ?

J’étais au lycée à un niveau équivalent de la seconde. En Australie les programmes sont très différents et on choisit ses matières. Les profs était très accueillant avec moi. La relation avec les profs est également très différente. On les tutoie, certains on pouvait leur faire un « check », les profs c’était un peu comme des amis mais il y avait toujours une forme de respect. On avait droit au téléphone pendant les cours, l’objectif était que le travail soit fait et que les notes soient bonnes. A partir de là, on avait beaucoup de liberté. Une autre particularité c’est l’uniforme, il n’y a que deux ou trois écoles en Australie qui n’ont pas d’uniforme. En plus là-bas on a cours que le matin, l’après-midi est réservé aux activités culturelles et sportives. Le sport prend une place très importante dans la semaine et dans la vie des australiens, c’est un peu une religion pour eux.

Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)
Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)
Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)
Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)

Comment s’est passé ton séjour au fil des mois ? 

Au début je réfléchissais en français et je traduisais après. Par la suite j’ai commencé à penser en anglais et même à rêver en anglais. Je me suis senti à l’aise comme si j’étais en France. J’avais des amis, j’avais de bonnes notes…

Dans quel état d’esprit étais tu en voyant s’approcher la date de retour ?

J’étais content de retrouver ma famille et mes amis mais en même temps j’avais envie de rester avec mes copains et ma famille d’accueil. J’étais quand même excité de rentrer notamment pour la coupe du monde de football et j’ai eu la chance de suivre le premier match de l’équipe de France contre l’Australie là-bas dans un bar avec des copains.

As-tu gardé des contacts en Australie ?

Oui beaucoup. Je parle presque tous les jours avec des amis et la famille d’accueil. J’ai des copains australiens qui ont le projet faire tour du monde. Je les accueillerais en France et peut-être que je terminerais le voyage avec eux.

 Avec le recul que retiens-tu de cette aventure ?

Je suis devenu beaucoup plus autonome, plus mature. Pour apprendre une langue il n’y a rien de mieux que de s’immerger dans un pays, c’est une expérience que je souhaite à tous…

 

Découvrez AFS l'association internationale de séjours linguistiques et interculturels à but non lucratif. 

https://afs.fr/

Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)
Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)
Zoom sur Pierre-Maxime Anselm (1 ES)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents